Nouveau Développement & Associés

L'entrepreneur tout au long de sa vie

CONSEIL

Au travers de cette expertise, je vous propose de m’appuyer sur les transmissions d’entreprises qu’accompagnait ma dernière structure.

De l’avis de ma bonne dizaine de collaborateurs, la difficulté est moins de trouver le repreneur ou le cédant, que d’être un accompagnateur attaché à l’intérêt d’une seule des deux parties, son client, en restant honnête par rapport à l’autre.

Cela semble un leurre que de penser qu’il est possible d’être neutre dans une transaction où le cédant se sépare définitivement de « son bébé », que l’autre prétend ramener à « sa juste valeur », donc de « dévaloriser ».

 Le repreneur, plutôt dans une posture de présomption, est plus ou moins convaincu qu’un simple changement de propriétaire va « booster » l’entreprise, dont lui seul, à cet instant, voit déjà les défauts et les améliorations urgentes à apporter.

Je pense qu’il est bon de prendre le partie de son client, tout en respectant l’autre, car je ne perds pas de vue que je dois être, aussi, une sorte de médiateur, pour que la transaction reste fluide.

Il faudra, simplement, que dans la convention décrivant les conditions d’intervention, il soit clairement noté de qui je suis le conseil, qui j’accompagne, quels intérêts je défends, et, le contenu de la mission.

Je ne serai pas le conseil des deux, car, accompagner c’est s’impliquer.

Je ne pourrai, donc, présenter des honoraires qu’à une des parties, celle que je nommerai, mon client.

Le conseil de l’autre partie sera le bien venu, et je trouverais même utile que nous débattions à quatre, ouvertement.

L’intervention se situera par rapport aux besoins du client qui pourra nous solliciter à tout moment du processus : établir la cible, rechercher pour son compte, aider à évaluer, aider à établir les documents, et, accompagner la transition.

Les honoraires présentés par devis dépendent, simplement, de ce que le client attend de moi.

Pour cette prestation, et, selon le type d’intervention, des experts appartenant à mon entourage (voir MENTORIS), peuvent être mobilisés. Dans ce cas, leur coût est intégré à mon devis.

EXEMPLES D’INTERVENTIONS EN FORMATION

- Les réflexions en amont : repreneurs et cédants, et, les techniques d'élaboration de fichiers.

- Les documents intervenant dans la cession/transmission.

- La psychologie du cédant.

- La psychologie du repreneur.

- La relation bancaire selon les différents moments de la vie de l'entreprise.

- La mobilisation des fonds européens : du montage du dossier, au contrôle de service fait.

- Le management d’une entreprise familiale, conditions de la réussite.